Le terme « jurilinguistique » est nécessairement associé à Jean-Claude Gémar, professeur émérite et chercheur à l’Université de Montréal et membre du réseau LTT depuis 1979. Ce terme est en effet apparu pour la première fois en 1982 dans un étude collective bilingue réalisée sous sa direction, à savoir : Langage du droit et traduction. Essais de jurilinguistique. The Language of the Law and Translation. Essays on Jurilinguistics.

La Quête de l’expression optimale du droit : le langage du droit à l’épreuve du texte – Essai de jurilinguistique est le titre du nouvel ouvrage de référence sur les fondements et les applications de la jurilinguistique que Jean-Claude Gémar vient de publier aux Éditions Thémis (Faculté de droit de l’Université de Montréal).   

Tel qu’il a été décrit par l’auteur lui-même, cet ouvrage « est le résultat de travaux et de recherches sur la jurilinguistique s’étendant sur plus de cinq décennies et porte sur la traduction, la traduction et la terminologie (juridiques), ainsi que sur la linguistique appliquée aux textes juridiques et sur l’effort collectif des Canadiens (et des Québécois) pour améliorer le langage du droit en français, donc nos lois, jugements, contrats, etc. »